Image aleatoire
Accueil >

HOSPICE MARA-DAVID de la Vallée au Blé (Aisne)



Historique

Dans la 2ème moitié du 19ème siècle le négociant en grains Théophile Mara fait édifier le bâtiment situé le long de la rue de Lemé. Le rez-de-chaussée est destiné au logis et au commerce, l'étage à l'entrepôt de grains.

En 1899, conformément au voeu de Théophile Mara et de sa femme Aglaée David, il lègue à la commune sa propriété pour la fondation d'un hospice. Le legs est autorisé en 1901. L'architecte Malgras de Saint-Quentin dresse en 1903 les plans d'aménagement nécessaires à l' hospice. Les travaux sont exécutés en 1904. Le fonctionnement de l'hospice est effectif en 1908. Il est assuré par la Communauté religieuse Notre-Dame de Saint-Erme.

Sur un projet de 1925, revu en 1932, une nouvelle construction est édifiée en 1937 dans le prolongement du bâtiment principal. Il abrite au rez-de-chaussée les cuisines, l'office, le réfectoire et les lieux d'aisance, à l'étage les dortoirs. Une chapelle est aménagée dans l'ancien bâtiment à cette époque.

Après la dévastation du centre du village en 1944, la mairie et l'école communale s'installent momentanément à l'hospice, et les offices religieux de la paroisse sont prononcés à la chapelle.

L'établissement est cédé au département en 1976. Un dernier bâtiment est édifié en 1978 dans le prolongement du précédent. L'établissement est transformé en maison de retraite en 1986.

Photos

Les fondateurs

Une perspective pour l'hospice MARA-DAVID ?

Crédit commentaires et dessins : TOA Architectes Paris Strasbourg - http://www.toa-archi.fr

TOA : Thierry Maire _ Olivier Meheux _ Alain Oesch

La fondation Mara David bénéficie d'une vaste emprise foncière au carrefour des deux voies d'importance régionale autour duquel s'est développé le bourg de la Vallée-au-Blé.
À partir des fonctionnalités attendues par les futurs utilisateurs, la reconstruction de l'équipement est une opportunité importante pour requalifier l'image du centre bourg.
L'implantation de la nouvelle construction est projetée dans un site occupé (construction neuve avant démolition) qui est également caractérisé comme un site construit porteur d'une mémoire.

Il s'agit notamment du bâtiment principal du 19ème siècle à l'origine de la fondation Mara David doté d'une valeur affective inscrite dans l'histoire de la Vallée-au-Blé.
La superficie du terrain libéré pour le futur équipement après démolition offre l'opportunité de réaliser un édifice limité à un niveau sur rez-de-chaussée dans un parc paysagé, première richesse du site.Le programme est regroupé en plusieurs entités permettant une lecture évidente des différentes fonctions. Les unités de vies sollicitées par le programme sont organisées autour de vastes patios afin de préserver des relations de proximité entre les différents services.
La disposition et l'organisation générale des espaces permettent d'offrir une diversité et une variété de parcours et de relations, d'ouvertures et de perspectives vers les activités intérieures et les espaces extérieurs.

Fermeture de la maison de retraite Mara-David